750 grammes
Tous nos blogs cuisine Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Blog à Croquer

Le blog d'une Diététicienne Gourmande, prête à partager recettes et astuces pour cuisiner varié et équilibré au quotidien!

 Le  Blog à Croquer

Mes dix règles d'or pour réussir de bonnes confitures

Avant de convaincre mon chéri de laisser tomber définitivement Bonne-Maman, le chemin a été long...


Je pense être sur la bonne voie, car les rares fois où il fait les courses, pas de précipitation au rayon des confitures, le rayon des vins l'intéresse bien plus, mais ça, c'est une autre histoire!

La bonne texture, le bon pot, les bons fruits... Enrichis d'un brin d'expérience, c'est tout de même un travail de longue haleine!
Si vous suivez, comme moi, les quelques principes suivants, je vous promets que vos confitures maison auront un bon goût de "reviens-y"!

1- De bons ingrédients
Des fruits de saison, sauvages ou du jardin, ou tout bêtement négociés de bon matin à bon prix au marché
Du sucre cristal, du citron, un arôme ou une épice si nécessaire, et c'est tout... J'ai définitivement oublié tout ce que le marketing serait tenté de me proposer en plus!

2- Des pots jolis, mais pratiques
Je récupère les pots des bonnes copines et je garde les miens d'une fois sur l'autre. Je prends soin de ne pas les ouvrir comme une brute (pas de lame de couteaux et autres outils qui déforment le couvercle); et si lorsque je n'ai pas sous la main mon homme fort, un tout petit coup sec sur le sol suffit avant d'ouvrir. Il existe même un ustensile magique, très utilisé du côté de Valence d'Agen!


3- Une bonne hygiène
Je stérilise toujours les pots et les couvercles à l'eau bouillante pendant un bon quart d'heure; je les remplis d'eau bouillante quand la confiture commence à mijoter et je mets les couvercles dans une casserole remplie d'eau que je laisser aussi bouiller; je les égoutte 5 minutes avant que ma confiture soit prête.


4- Du sucre bien sûr, mais pas trop
Pour 1 kg de fruit, je compte environ 600 à 650g de sucre et le jus d'un citron, et j'ajoute selon les fruits une gousse de vanille, le zeste de citron vert, un bâton de cannelle...

5- De bons ustensiles
Une marmite à confiture en cuivre, c'est l'idéal. A défaut, une casserole la plus large possible pour augmenter la surface d'évaporation. Une louche, une petite cuillère, et une petite assiette placée au congélateur, et c'est tout! Ah, si j'oublie l'entonnoir qui permet de verser les confitures dans les pots sans en mettre partout!


6- Un brin d'organisation
La veille, je prépare  mes fruits, je coupe, je dénoyaute et je les mets dans un grand saladier avec le sucre, le jus de citron et l'arôme. Je mélange, je recouvre d'un film plastique et je laisse reposer. Pas plus de 2 kgs de fruits à la fois. Quelquefois, je donne un bouillon à l'ensmeble et je laisse refroidir jusqu'au lendemain.
Le lendemain, je stérilise mes pots et je cuits ma confiture.


7- Une bonne dose d'observation et une aide ponctuelle bien pratique!
Pas de thermomètre pour m'aider: tout au feeling. Je regarde l'écume et lorsque celle-ci diminue et laisse place à de belles bulles dorées, je me dis que c'est bientôt l'heure.

Je sors du congélateur la petite assiette que j'ai entreposée, et j'y laisse tomber quelques gouttes de jus. Si la goutte est grosse et mets du temps à tomber, c'est tout bon, sinon, je remue et je laisse cuire un peu plus longtemps. Au besoin, j'ai toujours ma réserve d'agar-agar pour aider à faire gélifier les confitures récalcitrantes (la cerise en particulier).

Au dernier moment, je dilue le gélifiant (4g pour 1 litre, mais je sous-dose la plupart du temps) dans un peu de jus tiédi et je mélange au reste de confiture. Je redonne un bouillon et c'est prêt!


8- Quelques astuces pour le remplissage
L'entonnoir qui s'ajuste parfaitement sur les pots du même nom (Le Parf...) est devenu mon outil indispensable ...

Mais, que faire avec un diamètre inférieur? Dans ce cas, j'ai à portée de main un rouleau de papier essuie-tout avec lequel je nettoie le bord de mon pot avant de le fermer. Ma copine Claudine possède l'entonnoir multi-diamètre, la veinarde!
Je remplis un pot, je le ferme et le retourne immédiatement pour quelques minutes avant de le remettre à l'endroit

9- Un peu de place dans le placard et de jolies étiquettes
Comme j'ai la chance d'avoir une grande cuisine, j'ai un placard dédié aux confitures et conserves. Elles passent ainsi l'hiver à l'abri de la lumière en attendant d'être dégustées dans l'année. Je prends soin de les étiqueter avec le nom et la date.

et puis enfin:
10- De bonnes associations
Souvent, je ne mets qu'une sorte de fruit par confiture; mais j'ai quelques associations "validées", comme: fraise-vanille ou fraise-poivre de Sichuan, poire-citron vert, prune d'ente-cannelle, melon-pêche, potiron-orange, mangue-ananas-rhum, abricot-lavande...

La confiture du jour, c'est prune d'ente-cannelle... Bientôt, ce sera le tour des poires ...

A vos confitures...

Je me tiens prête à les goûter sur mes tartines et dans mes yaourts "maison" du petit déjeuner !

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article